Brasserielessports.com » Jardin » Oïdium courgette : comment identifier l’oïdium sur les courgettes ?

Oïdium courgette : comment identifier l’oïdium sur les courgettes ?

La culture potagère est souvent confrontée à un champignon sensible microscopique appelé l’oïdium qui s’installe plus particulièrement sur la courgette, et dessèchent les larges feuilles en peu de temps. Ce dernier, ne représente pas un grand danger, puisqu’il est facile de l’éradiquer dès son identification.

Qu’est-ce que c’est que la maladie de l’oïdium ?

L’appellation oïdium regroupe plusieurs maladies cryptogamiques qui peuvent toucher nombreux légumes, ou aussi d’autres espèces d’arbres. L’oïdium se manifeste sous forme de tâches farineuses blanchâtres sur la partie supérieure des feuilles, généralement par temps chauds et plutôt secs. Cependant, l’oïdium s’installe que sur la partie inférieure des feuilles épaisses et cireuses ce qui n’aide pas ce dernier à les enfoncer. Cette maladie touche la majorité des cucurbitacées, comme.

  • Courgettes.
  • Courges.
  • Concombres.

Ou même les fraisiers, les tomates. En effet, l’infestation peut s’étendre rapidement en cas d’absence de réaction immédiate, puisque les spores de champignons peuvent rapidement se propager par simple contact provoqué par le vent, les feuilles donc commencent à jaunir, puis sèchent ce qui fait mourir la plante.

Comment éviter la maladie d’oïdium sur les plants de courgette ?

En effet, les courgettes font parties des légumes les plus souvent touchés. En prévention, voici quelques conseils qui permettent à vos plants de courgette d’éviter d’attraper l’oïdium.

  • Faire un purin d’ortie pendant le repiquage pour renforcer les défenses des plantes.
  • Faire un purin de consoude au moment de l’apparition des fleurs régulièrement toutes les trois semaines.
  • Bien disposer les plants sur les buttes pour permettre aux feuilles de sécher rapidement.
  • Ne pas exagérer avec l’arrosage, et veillez à arracher et brûler toutes les feuilles atteintes par la maladie pour éviter la propagation.

Comment lutter contre la maladie de l’oïdium ?

La lutte contre cette maladie doit être réalisée dès l’apparition des premiers symptômes. Il faut donc commencer par supprimer toutes les feuilles abîmées par l’oïdium, et appliquer le traitement régulièrement jusqu’à que l’infestation soit régulée. Toutefois, il faut bien prendre en considération le fait que ce genre de préparation ne peut pas être envisagée dans le cas d’attaque développée de l’oïdium.

  • L’apparition des symptômes de cette maladie peut être soignée par la pulvérisation de lait de vache; il faut donc utiliser du lait demi-écrémé dilué dans l’eau, l’équivalence de 10 part d’eau pour 1 part de lait.
  • La composition de l’air en décoction soufré permet de lutter contre l’oïdium et la plupart des maladies cryptogamiques.
  • La pulvérisation sur les feuilles peut être également réalisée avec des bicarbonates de soude.
  • Les produits à base de soufre offrent également une solution de pulvérisation sur les feuilles.